L’investissement immobilier est-il risqué?

L’investissement immobilier est-il risqué?

Publié le 18. Jan, 2014 par dans Sujets divers

En général, tous les investissements comportent un risque. Le marché de l’immobilier ne fait exception, il est parmi les types de marchés là où il y a le plus à craindre. Investir dans l’immobilier n’est pas toujours une bonne affaire : il existe quelques risques qui entrent en majorité dans la liste des facteurs de blocage chez les investisseurs.

Le risque du marché

On a toujours tendance de nier ce risque, mais il s’agit bien de la fluctuation incontournable et sans cesse du marché de l’immobilier. On rencontre continuellement de la hausse vertigineuse surtout pendant ces cinq dernières années. Il est à noter que ce risque n’est pas du tout négligeable. Il faut par contre réagir d’une façon radicale : conserver le bien et attendre le moment propice pour procéder à la revente. Et pour les acheteurs, il va falloir négocier pour avoir l’immeuble au prix au-dessous de celui du marché pour but d’éviter la possibilité de perte lors de la prochaine revente.

Le risque de vacance locative

Ce type de risque vient s’attaquer directement notre rentabilité, même un mois de loyer en moins affecte une grosse baisse des revenus. Ceci est d’autant plus lourd quand il y a des coûts fixes sur les taxes foncières qui sont à payer quelles que soient les rentrées. Ce risque est le plus difficile à maitriser. Il suffit juste d’être plus actif à la recherche des nouveaux locataires pendant les trois mois de préavis. Son seul côté positif c’est de pouvoir procéder à des travaux de rénovation pendant lesquels on pourrait apporter des changements et une grande amélioration de qualité du logement qui va attraper un niveau de loyer plus étudié.

Le risque d’impayés

C’est le type de risque le plus fréquent dans presque tous les pays. Les mauvais payeurs peuvent offrir aux propriétaires des situations les plus cauchemardesques, car voyez-vous qu’ils les plus long et difficile à faire expulser. Les pertes peuvent devenir aussi considérables avec le temps.

Non-souscription à l’assurance

Au début, pendant et après l’achat d’un immeuble, les gens en tendance à négliger l’incorporation du bien immobilier auprès des assureurs. Ceci peut devenir un facteur hautement risqué. Il est très téméraire de laisser un bien d’une valeur importante non couvert par une assurance. Dans le cadre de son obligation, le propriétaire doit avoir des garanties dommages aux biens y compris les dégâts des eaux, les incendies, et on s’en passe. C’est le seul moyen de sauvegarder son patrimoine ; de sa part le locataire doit avoir aussi la garantie de responsabilité civile même si cette dernière n’a pas une relation directe avec le logement, c’est cette garantie qui intervient pour les enfants pour la crèche ou l’école ou pour les animaux domestiques.

Tags: